Simuler son revenu en portage salairial en ligne

Simulation de portage salarial

Le portage salarial est une option gagnante pour les travailleurs indépendants qui souhaitent se lancer à leur propre compte sans perdre les privilèges dus à une activité professionnelle dans le cadre d’une entreprise. Avant d’envisager cette option, vous devez tenir compte de 3 éléments essentiels à savoir les charges, les frais professionnels et les frais de gestion.

Les charges sociales et les frais de mission

La simulation de portage salarial peut désormais se faire en ligne. Un outil numérique est mis à votre disposition afin de calculer le salaire que vous pouvez espérer en fonction du chiffre d’affaires prévu. Pour obtenir un chiffre suffisamment précis et limiter la marge d’erreur, vous devez prendre en considération les charges sociales. Étant donné que vous avez le titre d’employeur, la société de portage doit s’acquitter des cotisations sociales imposées en se dirigeant vers les caisses de retraite et les établissements sociaux. Le montant déboursé vous donne accès à une indemnisation chômage et une sécurité sociale. Par ailleurs, avant le début de la mission, des frais refacturés doivent être négociés avec le client. Notez que les frais de mission ne sont pas comptés dans le salaire brut, mais ajoutés comme complément au salaire net. Pour avoir une idée plus précise de ce que ces charges couvrent, on peut citer les frais de :

  • Transport
  • Hébergement
  • Restauration

Pour plus d’infos, rendez-vous sur www.cegelem.fr.

Les frais de fonctionnement de l’entreprise

Il s’agit de frais non imposables qui ne sont, en aucun cas, pris en charge par le client lui-même. C’est l’entreprise qui effectue le paiement de ces charges professionnelles appelées aussi « charges de fonctionnement ». Tout comme les frais refacturés, ces derniers sont également utilisés pour compléter le salaire net mensuel que le consultant perçoit. En choisissant la bonne société de portage, vous pouvez obtenir les frais professionnels déclarés dans votre compte rendu sans dépasser les 30 % de votre salaire brut. Pour cela, vous êtes toutefois tenu de fournir les justificatifs nécessaires. Sachez que certaines activités ne peuvent avoir lieu qu’après avoir obtenu un accord. C’est le cas de l’achat d’équipements informatiques.

Les frais de gestion

Les frais de gestion sont définis, dans le guide du portage, comme étant les commissions prélevées par l’entreprise de portage sur la rémunération du consultant qui s’occupe de votre activité. Des établissements calculent ces frais sur le chiffre d’affaires non remis à néant après une période d’activité d’une année. Rappelons qu’au-delà de 7%, le pourcentage est calculé en fonction du chiffre d’affaires que le consultant a pu obtenir depuis sa première mission. De manière plus précise, ces frais de gestion sont prélevés afin de couvrir :

  • L’accompagnement sur-mesure
  • L’assistance juridique
  • L’offre de mission

Bien comprendre les principes et le fonctionnement du portage salarial
Changer de métier : pensez à la franchise !