Quel intêret y-a-t’il à préférer le statut Sasu à celui d’auto-entrepreneur ?

créer une SASU

Vous souhaitez démarrer une activité entrepreneuriale et vous ne savez pas quel statut juridique adopter ? En effet, entre l’auto-entrepreneuriat, la société par actions simplifiée, l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée et les autres, il n’est pas aisé de choisir. D’autant plus que chaque statut possède des avantages et des inconvénients en fonction de la nature et de l’activité de votre entreprise. L’objectif doit donc être de privilégier le statut qui offre les meilleures garanties tout en étant assez flexible pour permettre un développement constant. Or, tout cela, il n’y a que la SASU qui peut vous le permettre.

SASU ou auto entrepreneur ? Avantages des deux statuts

Les formes juridiques d’entreprises sont variées et assez nombreuses. Pour choisir celle qui est le mieux adapté à votre situation, vous devez prendre en compte plusieurs paramètres comme :

  • l’activité professionnelle exercée
  • le nombre d’associés
  • la gestion de votre patrimoine
  • le type de fonctionnement de votre entreprise
  • le régime fiscal et social de votre société

Une fois que vous aurez décidé de l’ensemble de ces paramètres, vous pourrez choisir le statut juridique adéquat. Parmi les choix qui s’offrent à vous, dans le cas où vous êtes seul à travailler au sein de votre entreprise, il en existe deux qui sont particulièrement intéressants. Le premier, et le plus connu, est celui d’auto-entrepreneur. Statut d’entreprise individuelle simplifié, il est extrêmement rapide à créer et ne demande aucun capital de départ. Concernant les activités commerciales, libérales et artisanales, il a l’avantage d’un régime fiscal et d’une comptabilité assez peu contraignants. En revanche, les revenus tirés de ce type d’entreprise ne peuvent pas dépasser un certain plafond. Ce qui peut représenter un frein pour certaines entreprises. La société par actions simplifiée unipersonnelle a le mérite, quant à elle, d’être particulièrement flexible contrairement aux autres formes d’entreprises. C’est un statut intermédiaire qui offre de bonnes garanties (sécurité sociale pour le président, protection du patrimoine). Certes, les cotisations sociales sont plus élevées, mais les plafonds de revenus sont bien supérieurs. Auto entrepreneur ou SASU ? Pour faire votre choix entre ces deux statuts et vous aider au quotidien dans l’administration de votre société, rendez-vous sur www.digidom.pro. Vous obtiendrez toutes les informations nécessaires pour prendre la meilleure décision.

Le régime SASU dans les détails

La société par actions simplifiée unipersonnelle possède plusieurs caractéristiques qui en font une forme juridique vraiment unique. Tout d’abord, elle est extrêmement flexible en ce qui concerne l’organisation et le fonctionnement de l’entreprise. De plus, le gérant de ce type de société est soumis au régime général de la sécurité sociale et non pas à celui des indépendants. Il est donc avantagé sur ce point, notamment en ce qui concerne l’assurance-vieillesse. Le régime d’imposition, quant à lui, est celui des entreprises. Cependant, il est possible d’opter pour un régime personnel sur une durée de cinq ans. Dans le même temps, l’associé unique de ce type de société n’est responsable que dans la limite de ses apports. Il peut donc cumuler les avantages d’une société traditionnelle et d’une entreprise individuelle.

Comment créer une SASU ?

Pour créer une SASU, il est nécessaire de rédiger des statuts et de publier une annonce dans un journal d’annonces légales. Il faut aussi remplir le formulaire m0 et obtenir un certificat de dépôt de fonds pour les apports en numéraire. Enfin, il faudra régler des frais de greffe. Une fois toutes ces actions terminées, vous n’aurez qu’à déposer votre dossier au centre de formalités des entreprises. Vous le constatez, les démarches de création sont assez complexes et contraignantes. C’est pour cette raison que beaucoup d’entrepreneurs préfèrent avant tout se concentrer sur leur activité et déléguer cet aspect administratif à une entreprise tierce. Un gain de temps, mais surtout d’énergie.

Les avantages de la SASU

Pour finir, il est important de revenir sur tous les avantages du statut de société par actions simplifiée unipersonnelle. Le principal est bien sûr le fait de profiter du régime de la sécurité sociale générale et pas celui des indépendants. Un autre est que les cotisations sociales du président associé unique sont calculées uniquement sur ses rémunérations. Cela signifie que ses dividendes ne peuvent en aucun cas être assujettis aux cotisations sociales, et ce, peu importe le montant de ces dividendes. Enfin, ce statut a l’avantage de faciliter le développement ultérieur d’une entreprise. Par exemple, pour accueillir un nouvel associé, il n’y a pas besoin de changer de forme d’entreprise. Il suffit de céder une part de ses actions à cette personne. C’est donc un statut parfait pour les sociétés qui ont un potentiel de développement important.

Les étapes de la création d’une entreprise
Créer une franchise en se faisant accompagner par des experts