Management versus Leadership

Gérer ne s’apparente pas forcément à du leadership

Souvent la gestion et le leadership sont confondus. Mais savoir gérer ne vous fait pas de vous systématiquement un bon leader.
Si vous consultez aujourd’hui la littérature pertinente sur le monde des affaires ou si vous interrogez des personnes sur la gestion, vous obtenez des déclarations plutôt négatives. La direction a quelque chose à voir avec la gestion des affaires quotidiennes (comptabilité, contrôle et planification).

Mais qu’est-ce que la gestion ?

Pour Fredmund Malik [1] , la gestion est une profession conçue pour bien diriger une organisation et fournir des résultats. Il écrit également que la gestion est un métier qui doit être appris. Cela implique d’utiliser correctement les bons outils pour les tâches, de travailler selon certains principes et d’assumer la responsabilité de ses actes.

La gestion est la transformation des ressources en utilisation !

Le terme gestion é été défini selon Hans Ulrich en 1972 [2] comme « …. force motrice, où qu’il s’agisse de réaliser quelque chose ensemble grâce à l’interaction des gens … ». En tant que leader d’opinion et cofondateur du modèle de gestion de Saint-Gall, il a compris la gestion comme la conception, la direction et le développement de systèmes complexes, productifs et sociaux.

La direction façonne, contrôle et développe des systèmes complexes, productifs et sociaux.
Et Peter Drucker a écrit en 1973 [3] « La direction doit donner une direction aux institutions qu’elle gère. Elle doit réfléchir à la mission de l’institution, définir ses objectifs et fournir des ressources à celle-ci. Elles ne pratiquent pas la science économique, quantitative, comportementale ; Ce sont des outils pour le gestionnaire qui pratique la gestion.  »

En résumé, la gestion peut être décrite comme suit :

C’est la capacité d’utiliser des valeurs et des principes pour guider un groupe de personnes, orienter les processus impliqués et utiliser de manière optimale les ressources nécessaires pour atteindre un objectif préalablement défini.

Voici les tâches principales de la gestion :

• Définition d’objectifs.
• Organisation de l’environnement de travail.
• Capacité de décision et d’action.
• Prise de responsabilité.
• Contrôler la performance.
• Les collaborateurs développent et dirigent
• Action axée sur la valeur.

Ces tâches sont effectuées par de plus en plus de personnes dans les organisations. Dans le cadre de son auto-organisation et de son leadership, en tant que chef d’équipe, dans des communautés de pratiques (réseaux), en tant que leader. Ou juste tout le monde, en façonnant leurs vies.

Leadership : de quoi s’agit-il au juste ?

L’exact opposé de la gestion semble être le leadership. Inspirer les gens avec une vision, façonner l’avenir.
La cause semble résider dans la définition de John P. Kotter. Dans son livre « Leading Change », il décrit le leadership comme suit : « Le leadership définit l’avenir, aligne les gens sur cette vision et les incite à le concrétiser malgré les obstacles. » [4] La conception semble être plus importante pour la direction. L’avenir et l’inspiration des gens sont l’avantage décisif.

On recense plusieurs exemples de leaders comme Steve Jobs, Richard Branson ou Elon Musk. D’autres voient Winston Churchill, John F. Kennedy ou Mahatma Gandhi comme leaders. Mais qu’est-ce qui fait que ces personnes soient des leaders ?

Peter Drucker a décrit un leader dans son livre « Le leader du futur [5]  » comme suit : « La seule définition d’un leader est une personne qui a des suiveurs. Un leader efficace n’est pas quelqu’un qui est aimé ou admiré. Il ou elle est quelqu’un dont les adeptes font les bonnes choses. La popularité n’est pas le leadership. Les résultats le sont. Les leaders sont très visibles. Ils donnent donc des exemples. Le leadership n’est pas un rang, des privilèges, des titres ou de l’argent. C’est la responsabilité.  »

Les gens ont tendance à suivre des « leaders » à cause de leur charisme ou de leurs visions. Ce sont principalement des traits de personnalité et n’ont rien à voir avec le leadership réel en tant que tâche de gestion. Cela est également illustré par des exemples de déficience de leadership chez de nombreux « dirigeants ». Dans le passé, les gens ont souvent suivi les « dirigeants » qui les ont plongés dans la ruine.

En résumé, on peut décrire le leadership comme suit

C’est la capacité de donner aux personnes visionnaires une nouvelle perspective et un nouveau sens. Pour qu’elles s’identifient aux objectifs et aux valeurs.
Dans n’importe quel secteur d’activité, il faut d’abord s’occuper de la gestion. Ensuite il faut former des gens pour enraciner chez eux les valeurs du leadership. Car certes la gestion d’une entreprise est importante mais pour qu’elle se développe davantage, elle a besoin de leadership et notamment une personne capable de montrer le cap.

Pourquoi le leadership est une thématique récurrente en management ?