Création d’entreprise : exigences légales et formalités

L’entame de la création d’une entreprise

Toutes les personnes n’ont pas les qualités requises pour créer une entreprise. C’est pourquoi, un test de personnalité pourra déceler si vous être un entrepreneur dans l’âme. Après avoir choisi une idée pour créer entreprise, vient ensuite le choix de sa forme juridique et son financement outre d’autres formalités à effectuer.

Fondation de société de droit civil, Société d’entrepreneur(s) à responsabilité limitée ou SARL :

Quelle forme juridique choisir ?

Même avant l’enregistrement de l’entreprise, il est nécessaire de choisir une forme juridique. Celle-ci doit-elle être une SARL, une société de droit civil ou une entreprise individuelle et quels sont les avantages et les inconvénients de ce choix ? Cela va de pair avec la question des partenariats ou des participations possibles.

Fonder une entreprise : que faut-il considérer ?

Pratiquement aucune création n’est possible sans capitaux propres et capital emprunté. Par conséquent, une planification financière bien étudiée avec un plan des besoins en capitaux, un plan des ventes et des coûts ainsi qu’une planification des liquidités est nécessaire. Les chiffres clés sont inclus dans le business plan que les prêteurs exigent pour les prêts. Un objectif d’entreprise clairement défini et une planification marketing visant à atteindre ces objectifs font également partie du business plan.

Avant l’ouverture de l’entreprise, de nombreuses formalités doivent également être accomplies allant de l’enregistrement de l’entreprise pour l’acquisition d’un matricule fiscal au recrutement. Enfin, les créateurs d’entreprises de certains secteurs d’activité ont besoin de permis, de licences ou d’exemptions.

Création d’entreprise : exigences légales et formalités

Toute personne souhaitant créer une entreprise doit prendre les mesures suivantes pour remplir les obligations et formalités légales :

1. Choix de la forme juridique.
2. Enregistrement de l’entreprise.
3. Obtention d’un numéro d’identification fiscale et inscription au bureau des impôts.
4. Droits de propriété industrielle ou licences.
5. Si nécessaire, Inscription au registre du commerce.
6. Participations, partenariats et recrutement de personnel.

Définir soigneusement les objectifs et le budget